Bienvenue

Rencontre autour de la photographie du 19ème siècle

« Les négatifs papier français :

production, caractérisation, conservation »

 

Henri Le Secq - Pichet, verre et pipe

 

En 1835, le négatif photographique est inventé par l'anglais William Henry Fox Talbot en utilisant une simple feuille de papier. Ce support modeste va permettre d’explorer de nouvelles voies tant par ses qualités esthétiques intrinsèques que par les multiples épreuves positives qu’il permet d’obtenir. Il est adopté rapidement en France par toute une école de praticiens et appliqué aussi bien dans le domaine de l’art, que celui de l’architecture ou de l’archéologie. Ces approches nouvelles contribuent à la naissance d’un art photographique propre et permettent d'extraire l’image photographique de son statut de reproduction mécanique à usage scientifique ou commerciale où le daguerréotype avait été enfermé.

La France possède des collections exceptionnelles de négatifs papiers. Cette conférence propose de porter un double regard sur ces négatifs celui de l’historien de l’art et celui du physico-chimiste. Les journées s’organiseront autour de trois sessions thématiques pluridisciplinaires. L'approche historique des négatifs issus de collections patrimoniales seront complétées par leur caractérisation physico-chimique (Session 1). Les enjeux de conservation préventive et curative seront abordés, en regard des choix et contraintes d’exposition (Session 2). Enfin, une dernière session sera consacrée aux pratiques contemporaines et artistiques du négatif papier et de ses variantes (Session 3). Une table ronde viendra clôturer ces deux journées de présentations et d’échanges. Une interprétation français-anglais sera proposée.

Cette conférence s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche sur les négatifs papier français (1841-1860) mené au Centre de Recherche sur la Conservation en étroite collaboration avec le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France et la Bibliothèque Nationale de France, programme financé en 2016 et 2017 par le LabEx PATRIMA - Fondation des Sciences du Patrimoine.

La conférence se déroulera les 7 et 8 décembre 2017 au nouvel auditorium Jean Rouch du Musée de l’Homme (Paris) ré-ouvert en 2015, qui surplombe les jardins du Trocadéro avec vue sur la Tour Eiffel. L'inscription est gratuite dans la limite des places disponibles (157 places). Le groupement de recherche international (GdRI) sur la photographie « Photographs: Perception and Changes », financé par le CNRS, soutient l’organisation de cette conférence.

 

 

 

Personnes connectées : 1